Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comment devenir community manager ?

Comment-devenir-community-manager

Dans l’univers digital, le community manager est l’architecte des interactions en ligne. C’est un pilier essentiel pour la présence en ligne des marques, entreprises, célébrités et influenceurs. D’ailleurs, c’est un des nouveaux métiers du digital les plus prisés depuis ces dix dernières années. Cependant, comment se frayer un chemin vers ce métier dynamique et captivant ?

En quoi consiste le métier de community manager ?

Si le webmaster est le maître des sites web, le community manager en est celui des réseaux sociaux. On résume son rôle à celui de diffuser les messages de l’entreprise pour sa communauté, et de recueillir les retours de ces derniers. Il est alors au cœur de la stratégie de communication et de marketing digital de l’entreprise ou la marque qu’il sert.

Le métier de community manager en vidéo

Entretenir la communauté en ligne

Le Community Manager est responsable de la réputation d’une marque ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux. Entre autres Instagram, LinkedIn, Facebook, Tik Tok, X (anciennement connu sous Twitter), Threads… Il a donc pour premier rôle de créer une communauté d’internautes, puis de l’entretenir, l’animer et l’agrandir. Cela, principalement, en publiant régulièrement sur les différents comptes et pages de la marque, ainsi que les autres canaux mis à sa disposition. Il se doit également de répondre aux commentaires et aux messages privés, idéalement dans les instants suivant leurs envois.

Faire en sorte que l’entreprise soit remarquée

Outre le fait de simplement publier du contenu visuel et textuel régulièrement, un animateur de communauté a pour rôle d’attirer plus d’abonnés et d’éventuels clients. Cela, en faisant des posts percutants, qui tapent dans l’œil ou qui se rapportent à des événements marquants. « Faire le buzz » dit-on. Une des meilleures tactiques est alors de générer des contenus drôles comportant des messages renvoyant vers les produits et services de l’entreprise représentée. Il peut aussi de temps en temps créer des jeux concours avec des lots à gagner, ou encore des quiz.

Faire preuve de présence en ligne

Un animateur de communauté doit faire en sorte que l’entreprise qu’il représente ait une grande présence sur les réseaux sociaux. Cependant, il se doit aussi d’être présent sur la toile afin de s’informer sur tout ce qui se rapporte à l’entreprise. Ainsi, en cas d’éventuel propos négatifs ou autres attaques vis-à-vis de cette dernière, il sera apte à corriger le tir dans le meilleur des délais. A noter qu’aujourd’hui, les memers sont partout. Ils n’hésitent pas à détruire la réputation d’une marque dans l’unique but de faire le buzz. Une des raisons d’être du Community Manager est aussi de gérer ce genre de crise.

Quelles sont les compétences requises pour devenir community manager ?

Contrairement à ce qui se dit sur la toile, le métier de community manager est loin d’être facile. Il requiert un bon nombre de compétences.

Maitrise des outils de gestion de réseaux sociaux

Puisque la totalité du travail se passe sur les réseaux sociaux, cela va de soi qu’un animateur de communauté se doit de les connaitre sur le bout des doigts. Mais il doit également pouvoir maitriser les outils se rapportant à ses tâches quotidiennes, dont les plus connus sont :

  • Hootsuite pour l’organisation de plusieurs comptes et page sur les réseaux sociaux ;
  • Crisp pour la centralisation de messages privés issus de diverses plateformes ;
  • Buffer pour la planification de publications de contenus sur les réseaux sociaux ;
  • Mention pour suivre les différentes mentions des pages sur différentes plateformes…

L’analyse des résultats est l’unique moyen de mesure les impacts du travail d’un community manager. Ainsi, ce dernier doit avoir comprendre le référencement SEO et SEA. Il doit aussi pouvoir maitriser les outils d’analyse de performance.

Polyvalence

La polyvalence est la clé de ce métier. En effet, un bon community est à la fois un rédacteur, du graphiste, un monteur vidéo, un modérateur… Il doit pouvoir rédiger du bon contenu textuel, créer de bons visuels, avoir de belles idées de marketing… Il doit aussi avoir une bonne connaissance générale, de la curiosité, de la créativité, de l’empathie. Comme précédemment mentionné, c’est loin d’être métier « facile ».

Patience et disponibilité

Puisqu’un bon community manager doit être réactif, il se doit d’être patient, attentif, et disponible. La patience lui sera d’une grande aide quant à l’observation de la concurrence. Il devra être attentif aux tendances et aux éventuels bad buzz et autres problèmes. Ainsi, même avec la meilleure des organisations, un community manager ne pourrait pas s’en sortir s’il manque de disponibilité.

Quelle formation pour devenir community manager ?

Comme vous l’aurez compris, ce sont les softs skills, notamment les qualités humaines et relationnelles, qui font un bon community manager. Toutefois, cela restera incomplet sans une bonne dose de formation académique.

On peut devenir community manager avec seulement un Bac+2 (BTS) dans une filière liée à la communication, le management ou le marketing. Toutefois, le métier étant très prisé, les recruteurs ont beaucoup plus de critères. Il est alors convenable d’avoir au moins un Bac+3 dans les filières précédemment mentionnées. Et il serait préférable de se former dans une branche axée sur la communication digitale, l’information numérique, les réseaux sociaux, le multimédia ou le référencement.

Il est bon à savoir que de nombreuses personnes en cours de reconversion professionnelle optent aussi pour le community management. Dans ce genre de cas, il est plus judicieux de se tourner vers les formations certifiantes en ligne. Ces dernières sont recommandables si pour les trentenaires qui ne peuvent plus se permettre de retourner à l’université. En tant que formations professionnelles, elles sont axées sur la pratique. Attention toutefois à bien choisir l’école du web à intégrer pour devenir community manager.

Quel est le salaire d’un community manager ?

Un community manager débutant peut espérer une rémunération minimum de 1 800 euros brute par mois. Il peut demander un peu plus si l’entreprise qu’il rejoint est d’une grande envergure. Aussi, il est évident que la rémunération peut hausser selon l’ancienneté.

Actuellement, on peut dire que le salaire mensuel moyen d’un community manager avoisine les 2 500 euros. Cependant, ce médian est aussi variable selon le type de contrat (CDI, CDD, Freelance, alternance), et selon la région.