Plusieurs noms de métiers viennent à l’esprit quand l’on parle d’artisanat. Parmi ceux-ci, la plomberie qui comme tant d’autres professions jouit d’une bonne notoriété et nourrit son homme. Si vous aspirez à ce métier et ne savez pas comment y accéder, pas de panique. Ce contenu vous permettra de savoir tout ce qu’il faut pour devenir plombier.

Plusieurs noms de métiers viennent à l’esprit quand l’on parle d’artisanat. Parmi ceux-ci, la plomberie qui comme tant d’autres professions jouit d’une bonne notoriété et nourrit son homme. Si vous aspirez à ce métier et ne savez pas comment y accéder, pas de panique. Ce contenu vous permettra de savoir tout ce qu’il faut pour devenir plombier.

Quelles connaissances pour devenir plombier ?

Devenir plombier de nos jours requiert certaines connaissances tant théoriques que pratiques. Exercer ce métier de l’artisanat à titre indépendant ou celui de salarié nécessite donc une formation quelle qu’elle soit certifiante en plomberie. Dans ce cas de figure, plusieurs débouchés s’offrent à vous après que vous ayez suivie les différentes formations disponibles. Ce qui va ainsi vous mener vers des diplômes qui diffèrent les uns des autres.

Quelles formations pour accéder à ce métier ?

Si vous désirez devenir plombier, il vous faudra suivre une formation au préalable et cela ne sera possible qu’avec un niveau minimum de la classe de 3ᵉ. C’est le degré d’étude minimum pouvant vous permettre de suivre certaines formations continues parmi ceux relatifs au métier de la plomberie. À partir de ce niveau de 3ᵉ, vous pourrez essayer d’avoir un CAP avec pour option, installateur sanitaire.

Vous pouvez envisager d’autres formations diplômantes telles qu’un BAC professionnel en sciences énergétiques, un BEP technique en installation sanitaire ou un BMS en bâtiment. Ces formations peuvent bien aller dans le sens de votre insertion ou de votre reconversion au métier de la plomberie. Vous devez cependant opérer votre choix de formation en fonction du débouché que vous visez. Un choix aisé et bien analysé vous permettra de bien jouir des fruits de votre formation. Il est à noter que vous pouvez aussi devenir plombier sans une formation préalable.

Les qualités minimum pour devenir plombier

La plomberie étant une profession dans tous les sens du mot, pour l’exécuter en toute aisance, il est nécessaire de disposer de certaines qualités. Tout d’abord, vous devez avoir une excellente condition physique, car au cours de vos activités, vous serez appelé à manipuler des matériaux pesant. Il faudrait aussi noter que vous vous retrouverez souvent dans des conditions de travail avec des postures inhabituelles à adopter. Ainsi, en cas de problème lombaire, le métier de plombier n’est pas le vôtre. Ensuite, vous devez avoir la capacité de vous adapter aux différentes demandes de vos clients dans les cas où les besoins sur les chantiers peuvent être diversifié. Une bonne capacité relationnelle avec les acquéreurs est aussi indispensable. Enfin, vous devez avoir un sens aigu de l’esthétique et une bonne vision en vue de proposer à vos clients des travaux hors du commun.

Les débouchés de la plomberie

Après un choix judicieux dans le domaine de la plomberie, plusieurs portes d’embauches s’ouvrent après la formation. Vous pouvez aussi décider de vous autoemployer en fonction de vos moyens et de vos projets d’avenir. Avec de bonnes expériences et les qualités requises, un plombier peut devenir chef chantier, voire technicien de chantier dans le domaine de la plomberie ou même monteur en installations thermiques.  Il peut aussi devenir plombier, zingueur ou conducteur de travaux. Le débouché de votre formation dépendra donc du choix que vous opérez pour cette dernière.

Les plombiers sont des professionnels qui font la réparation et le dépannage des installations sanitaires, plomberie et chauffage. Ils travaillent aussi dans la menuiserie et peuvent également être appelés à faire du gros œuvre. Il existe plusieurs métiers qui se rassemblent sous l’appellation « métier de plombier ». Les différents métiers de plombier sont :

  • chauffagiste,
  • le plombier sanitaire et thermique,
  • gros œuvre,
  • du bâtiment,
  • le plombier sanitaire,
  • en travaux publics.

Même s’il existe des différences entre les métiers de plombier, tous ont le même objectif : travailler pour la sécurité des personnes et assurer le bon fonctionnement des installations dans lesquelles ils interviennent. Ils doivent être présents pour répondre au besoin des personnes qui ont des problèmes de plomberie.

Le salaire moyen d’un plombier en France

Le métier de plombier est un métier fort d’avenir qui connaît une forte demande sur le marché du travail. Il faut savoir que le nombre de plombiers est en augmentation constante depuis plusieurs années en France. Dans ce paragraphe, nous vous présentons les différents éléments qui régissent les salaires des plombiers en France.

Les salaires des plombiers varient selon le niveau d’expérience, le niveau de qualification, la région et le secteur d’activité. Le salaire moyen d’un plombier est d’environ 35 000 € par an.

Il existe différentes façons de calculer les salaires des plombiers en fonction du secteur d’activité, du niveau de qualification et de l’expérience du salarié. Pour le salaire brut annuel d’un plombier :

Le salaire mensuel d’un plombier varie de 1 500 € à 3 200 €.