Comment devenir Youtubeur et gagner de l’argent ? Comment réussir sur YouTube ? Où se former pour devenir Youtubeur ?

Comment devenir Youtubeur et gagner de l’argent ? Comment réussir sur YouTube ? Où se former pour devenir Youtubeur ?

Qui de nos jours ne rêve pas de devenir le nouveau Max Bird, Norman et Cyprien ? Avec l’innovation technologique et la mondialisation de l’information, tout le monde veut vivre des métiers en relation avec l’évolution d’Internet. Gagner de l’argent sur Internet par la création de contenu web est devenu très tendance et YouTube figure parmi les plateformes les plus plébiscitées à cet effet.

Petits et Grands créent leurs chaînes YouTube et publient des vidéos assez régulièrement pour avoir des vues et de la notoriété. Tous veulent acquérir le statut d’Influenceur et devenir riches, seulement voilà, savoir créer une chaîne YouTube, monter et poster des vidéos ne suffisent pas pour devenir un Youtubeur connu qui peut vivre de ses créations. Il faut bien plus que ça. 

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le sujet dans le présent billet.

Comment devenir Youtubeur ? : son rôle

Pour la majorité, les Youtubeurs ou Youtubers (en anglais) sont des personnes qui créent des vidéos et qui les partagent sur leur chaîne pour divertir, informer, former et communiquer avec leur public ou leur audience. Pourtant, ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Il se passe beaucoup de choses avant que ces vidéos n’arrivent devant nos écrans.

Il faut trouver un sujet, faire des recherches, rédiger le script ou les scénarios, tourner la vidéo, faire des ajustements (son, luminosité…), monter la vidéo, trouver une miniature attirante et un titre accrochant, etc. Et une fois la vidéo publiée, il faut la partager et interagir avec les internautes (répondre aux commentaires, aux messages et aux mails) pour créer des liens, les fidéliser s’ils sont déjà abonnés à la chaîne ou les convertir si non. 

À ses débuts, le Youtubeur est à la fois un vidéaste, un scénariste, un community manager (il gère sa communauté), un producteur, un metteur en scène, un référenceur (choix des mots-clés), un webmarketeur, etc. Il fait tout lui-même jusqu’à ce qu’il arrive à percer sur la plateforme et ait le budget nécessaire pour engager d’autres professionnels pouvant l’aider à développer son activité.

Existe-t-il une formation pour devenir Youtubeur ou Youtubeuse ?

Gagner sa vie en publiant des vidéos sur YouTube n’est pas encore reconnu comme étant un métier à part entière. C’est pourquoi il n’y a pas de formation spécifique pour devenir Youtubeur. Les formations en audiovisuel et multimédia sont celles qui s’en rapprochent le plus : 

  • BTS Métiers de l’audiovisuel, option Métiers de l’image ou option Montage et post-production ;
  • Licence Professionnelle Techniques du son et de l’image, option Images et esthétiques numériques ou option Concepteur audiovisuel et nouveaux médias ;
  • Master 2 Professionnel Sciences, Arts et Techniques, parcours Ingénierie des systèmes de post-production de l’image, film, vidéo et multimédia.
  • Les formations continues professionnalisantes.

Il est également possible de suivre des formations axées sur les disciplines telles que le Community Management, le référencement web, le marketing, etc. pour monter en compétence et devenir plus performant.

Comment devenir Youtubeur ou Youtubeuse ? : les qualités qu’il faut avoir

Comme dit ci-dessus, connaître les bases de la conception et du montage de vidéos ne sont pas suffisants pour permettre aux Youtubeurs de vivre de leur passion. Si c’était aussi facile, tout le monde sur la plateforme serait millionnaire à l’heure actuelle.

Pour réussir sur YouTube, le contenu créé doit être attirant, intéressant, qualitatif et engageant pour le public cible. L’attention des internautes sera ainsi captée, ils vont regarder la vidéo en entier et s’abonner. Le nombre de vues par mois augmentera, la chaîne atteindra les millions d’abonnés et sa monétisation sera très lucrative.

Pour que les vidéos puissent remplir tous ces critères, il faut que le Youtubeur soit :

  • Créatif : créer des contenus originaux et captivants.
  • Charismatique : le charisme est très important, il vaut mieux être charismatique et sans talent plutôt que l’inverse. Heureusement ! Tout s’apprend.
  • Rigoureux, discipliné et régulier : il faut publier des contenus régulièrement pour tenir l’audience en haleine.
  • Persévérant et patient : aucun Youtubeur n’est devenu riche avec sa première vidéo. Il faut publier plusieurs contenus et attendre plusieurs mois avant de percer.
  • Être à l’aise à l’oral.
  • Avoir le sens du relationnel : cette qualité est essentielle au développement de la chaîne. 
  • Être polyvalent : les tâches qui incombent à un Youtubeur, surtout à ses débuts, relèvent de plusieurs domaines. Il faut qu’il ait un minimum de connaissance sur ces derniers pour pouvoir avancer. 

Bien qu’il ne soit pas obligatoire de traiter d’un sujet précis ou d’avoir une thématique de prédilection, il peut être plus facile de gagner le cœur des gens et d’asseoir sa notoriété en devenant une référence ou un expert dans un domaine donné. C’est le cas, par exemple, des personnes qui ont voulu se spécialiser et devenir Youtubeur Gaming comme Squeezie ou Youtubeuses beauté comme EnjoyPhoenix ou Denistlava Makeup et qui ont réussi. 

Si vous souhaitez devenir Youtubeur professionnel et en faire votre métier, il faut bien faire les choses et ne rien négliger parce que la concurrence est vraiment rude.

Comment gagner de l’argent au moyen des vidéos YouTube ?

Il existe plusieurs façons de gagner de l’argent sur YouTube : 

  • Rémunération par nombre de visionnage de vidéo : 50 cts à 3 euros par 1 000 vues selon le nombre d’abonnés de la chaîne.
  • Rémunération au moyen des publicités pré-roll diffusées en début de vidéos : il faut compter 10 000 vues sur la vidéo en question pour gagner quelques euros si on a opté pour l’option rémunération par nombre de vues. La rémunération par nombre de clics est une autre histoire.
  • Rémunération au moyen de contenus sponsorisés ou de partenariats : on parle ici de placement de produit. Il n’y a pas de barème précis, tout dépend des termes convenus entre le Youtubeur et la marque qui le contacte. Généralement, plus le nombre d’abonnés est élevé et plus la facture sera salée.
  • Rémunération par affiliation : le Youtubeur incite son audience à acheter les produits d’une société et perçoit, en retour, une commission par vente.
  • Rémunération via Super Chat : si le Youtubeur aime passer en direct, cette technique peut lui rapporter quelques euros. Il active l’option Super Chat et ceux qui souhaitent que leur commentaire soit visible par tous et épinglé en haut de la discussion doivent payer. L’argent collecté est reversé au Youtubeur.
  • Rémunération par vente de ses propres produits : si le Youtubeur a de la notoriété, il peut gagner de l’argent en mettant en vente ses propres créations. C’est le cas de la plupart des influenceurs connus.
  • Rémunération par vente de vidéos : certaines entreprises n’ont pas le budget et le temps pour créer des vidéos donc ils achètent des spots à YouTube. Si le contenu du Youtubeur a une licence et qu’il précise qu’il est ouvert à la cession de ses droits contre de l’argent, il peut être rémunéré en vendant ses vidéos.
  • Rémunération par crowdfunding ou financement participatif : il s‘agit d’un système de don que le Youtubeur met en place pour gagner de l’argent. C’est, par exemple, le cas des Youtubeurs qui ne peuvent pas monétiser leur chaîne pour des raisons de bonnes mœurs (contenu qui traite des crimes et faits divers). Le Youtubeur met un lien (Tipee, Utip, Patreon) en dessous de sa vidéo et invite ses abonnés à financer sa chaîne pour l’encourager.

Comment devenir Youtubeur ? : l’évolution du métier

Un Youtubeur reconnu peut se lancer dans le one-man-show, devenir comédien et avoir un rôle dans des films, avoir sa propre émission de télé ou passer dans une émission. Il peut également lancer sa marque, son livre, etc. Les possibilités sont infinies puisque la notoriété et la reconnaissance ouvrent de nombreuses portes.