Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

4 étapes pour réussir un changement de carrière

changer de métier

Si vous vous êtes demandé ce que ce serait de quitter votre emploi pour explorer un nouveau chemin cette année, vous êtes loin d’être seul. En France, le désir de changer de carrière ou de métier gagne en popularité, avec de nombreux professionnels de tous âges, y compris ceux de 50 ans et plus, prêts à apprendre de nouvelles compétences pour rester employables.

Que vous cherchiez à développer une activité secondaire ou à rejoindre un domaine totalement différent, il peut sembler intimidant de quitter un rôle pour en commencer un nouveau. Prenez-vous la bonne décision ? Êtes-vous prêt émotionnellement ? Quand devriez-vous franchir le pas, si tant est que vous le deviez ?

Pour répondre à ces questions, nous avons récemment mené une enquête auprès de professionnels en début de carrière professionnelle en France, qui ont pivoté leur carrière. Nous avons recueilli des données sur les raisons de leur changement de carrière et la manière dont ils s’y sont pris. De plus, nous avons discuté avec les responsables de recrutement qui les ont recrutés pour mieux comprendre comment chaque candidat s’est démarqué.

Nous avons découvert que les employeurs recherchent désormais des candidats issus de divers horizons éducatifs et professionnels, et sont prêts à faire de grandes accommodations pour acquérir les meilleurs talents. Pour les candidats à l’emploi, c’est une bonne nouvelle, surtout en France où la volonté de reconversion professionnelle continue de s’affirmer.

Pour quiconque cherche à changer de métier, voici un cadre en quatre étapes, basé sur notre recherche, pour vous lancer.

Identifiez ce qui vous motive et vous inspire

Si l’idée de changer de carrière vous trotte dans la tête depuis un moment, commencez par une introspection. Soixante-dix-huit pour cent des personnes que nous avons interrogées ont indiqué que définir leur motivation les a aidées à trouver un poste mieux adapté à leurs objectifs à long terme.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que j’apprécie le plus dans mes rôles actuels ou passés ?
  • Qu’est-ce que je n’aime pas ?
  • Qu’est-ce qui me motive, au-delà du secteur, des avantages ou des responsabilités quotidiennes dans mon emploi actuel ?
  • Quelles opportunités de croissance souhaiterais-je voir dans ma carrière ?
  • Qu’est-ce qui manque dans mon rôle ou mon secteur, et comment un nouveau secteur pourrait-il combler ce manque ?
  • Comprendre vos motivations peut vous aider à fixer la bonne intention lorsque vous recherchez de nouvelles opportunités, rédigez votre CV et vous préparez pour votre entretien.

Disons, par exemple, que vous essayez de passer d’une carrière de commercial à celle de marketeur digital. En répondant à ces questions, vous pourriez découvrir que votre intérêt provient de l’essor des médias numériques et des nouvelles opportunités de croissance dans ce secteur. Vous pourriez réaliser que vous souhaitez élargir vos compétences en vente en apprenant à mieux commercialiser des produits sur les plateformes sociales. Ou peut-être souhaitez-vous simplement passer d’une entreprise de biens de consommation à une organisation axée sur un domaine qui vous passionne davantage, comme l’apprentissage numérique.

Évaluez vos compétences actuelles et celles à développer.

Ne soyez pas nerveux à l’idée de poursuivre un nouveau domaine. Soixante-huit pour cent de nos répondants ayant réussi à s’adapter à une nouvelle industrie ont indiqué que ce type de changement n’est pas inhabituel ou particulièrement difficile. La première étape consiste à identifier votre ensemble de compétences actuel et les nouvelles compétences que vous pourriez avoir besoin de développer, puis trouver des moyens de combler cet écart.

Nos répondants ayant changé de carrière ont utilisé au moins une de ces trois stratégies :

  • Recherchez les dernières tendances et compétences que les recruteurs recherchent dans le secteur que vous souhaitez rejoindre.
  • Analysez les descriptions de poste pour comprendre quelles compétences techniques et humaines vous devez développer pour un rôle donné.
  • Réseautez avec des personnes dans votre domaine d’intérêt pour en savoir plus sur les exigences de leurs rôles.
comment changer de carrière pro

De nombreuses industries nécessitent des compétences qui se chevauchent et peuvent être appliquées à plus d’une position. Les compétences transférables — comme une bonne rédaction, le leadership et la collaboration, l’intelligence émotionnelle, et même des compétences techniques comme Excel et la programmation — sont utiles dans différents secteurs. Par exemple, si vous passez du rôle de commercial dans une entreprise technologique à celui de chef de produit dans une ONG, votre capacité à former des relations avec les clients, à gérer efficacement des points de vue divers et à bien négocier sont toutes des compétences qui vous aideront à réussir.

Si vous devez développer davantage de compétences techniques spécifiques à un emploi, comme la maîtrise d’un nouveau logiciel, envisagez de suivre des cours en ligne courts ou des programmes de certificat avant de postuler pour le rôle. Les tutoriels YouTube sont une autre ressource utile (et gratuite) à explorer. Quels que soient les efforts que vous entreprenez, ils signaleront à votre employeur votre désir d’apprendre, de travailler dur et de vous adapter aux défis.

Enfin, si vous cherchez à entrer dans un domaine plus spécialisé, comme le droit ou le travail social, qui nécessite un diplôme avancé, envisagez un programme à temps partiel ou en ligne. Treize pour cent de nos répondants ont indiqué que cela leur avait permis de continuer à travailler à temps plein tout en se familiarisant avec leur domaine d’intérêt. Dans ce cas, votre parcours peut être plus long et exiger beaucoup plus d’efforts, mais la disponibilité croissante des programmes de diplômes en ligne peut vous aider à vous intégrer dans un nouveau domaine sans interruptions de carrière significatives.

Personnalisez votre CV et votre lettre de motivation pour chaque candidature.

En plus de vos compétences, votre CV nécessitera une mise à jour. L’une des tâches les plus difficiles sera de démontrer comment votre expérience et vos compétences antérieures peuvent s’appliquer au nouveau secteur ou emploi.

À travers nos discussions avec les responsables de recrutement, nous avons appris que votre objectif devrait être de mettre en avant vos capacités et réalisations transférables pour compenser un manque d’expérience dans leur secteur particulier. Voici comment.

Ajoutez un résumé à votre CV

Commencez par ajouter une section résumé en haut de votre CV pour montrer au responsable du recrutement que vous envisagez un changement de carrière.

Par exemple : Avocat spécialisé en droit du travail, collaborant avec des entreprises corporatives, cherchant à se reconvertir dans le domaine des ressources humaines. Je possède quatre années d’expérience dans le conseil aux entreprises multinationales, la collaboration avec des équipes internationales, et la rédaction et révision de contrats légaux et négociations. Je m’intéresse vivement aux relations employés et suis désireux d’apprendre la gestion des RH.

Mettez l’accent sur vos compétences, pas sur votre expérience professionnelle.

Quatre-vingt-quatre pour cent des responsables de recrutement interrogés conseillent d’éviter de mettre en avant une liste chronologique de votre historique de travail, car elle peut ne pas être aussi pertinente pour votre employeur potentiel et peut même les amener à se demander si vous êtes le bon candidat pour le poste. Placez plutôt ces informations vers la fin de votre CV et regroupez votre expérience sous des compétences spécifiques. Vous pouvez utiliser des intitulés comme « Compétences de négociation », « Recherche & Analyse » ou « Analyse de données » pour souligner les compétences que vous possédez.

Sous chacune des compétences, vous pouvez inclure votre expérience ainsi que vos réalisations, même si elles datent d’une étape antérieure de votre histoire professionnelle. Rappelez-vous que les compétences que vous avez pu acquérir en faisant du bénévolat ou dans un cadre non professionnel comptent également. Par exemple, si vous avez aidé vos amis et votre famille avec leurs déclarations de revenus, cette expérience peut être pertinente pour un poste en comptabilité. Cette approche a fonctionné 70 % du temps pour nos répondants cherchant des rôles dans différents secteurs.

Incluez les formations ou certifications pertinentes pour le nouveau rôle.

Mettez en avant tout diplôme, certification ou formation pertinente pour le nouveau poste — que vous ayez terminé ou que vous soyez en train de le faire — pour montrer au responsable du recrutement que vous êtes sérieux dans votre démarche de changement.

Enfin, utilisez votre lettre de motivation pour développer davantage votre cas. Reprenez vos motivations de l’étape n°1 et expliquez ce qui vous a inspiré, où vous voyez votre carrière évoluer, et comment cette transition s’aligne avec vos objectifs à long terme. Mentionnez ce que vous faites pour vous préparer et pourquoi vous seriez le meilleur candidat pour le poste, malgré votre manque d’expérience (vos compétences techniques et humaines, votre engagement et votre passion).

Préparez-vous pour l’entretien.

Même après avoir lu vos documents, le responsable du recrutement voudra probablement savoir pourquoi vous souhaitez quitter votre emploi ou secteur actuel. Plusieurs des leaders avec qui nous avons parlé ont indiqué qu’ils veulent entendre que vous partez pour de bonnes raisons, telles qu’une meilleure opportunité, plus de défis et le développement professionnel. Ils veulent savoir que vous serez capable de bien exécuter le travail, et pourquoi. Plus vous les convaincrez que vous avez des raisons intentionnelles et bien réfléchies pour le changement, plus ils seront à l’aise de vous donner une chance.

Dans notre enquête, 91 % des responsables de recrutement ont déclaré qu’ils recherchent des employés passionnés et engagés, et sont désenchantés par ceux qui semblent désingénues ou malhonnêtes. Voici ce que les responsables de recrutement recherchent.

  • Avez-vous suffisamment recherché sur l’entreprise et le rôle pour lequel vous passez l’entretien ?
  • Avez-vous une histoire convaincante qui met en avant vos compétences et votre expérience pour aider l’intervieweur à comprendre pourquoi vous êtes un bon candidat pour le rôle ?
  • Quelles sont certaines des compétences humaines qui vous distinguent en tant que personne ? Cela pourrait inclure votre niveau de conscience de soi pendant un entretien, votre capacité à articuler clairement vos pensées, ou être capable de collaborer et de diriger une équipe globale ou diverse.
  • Êtes-vous authentique et sincère pendant l’entretien ? Les intervieweurs veulent vous connaître, pas seulement en tant que potentiel employé mais aussi en tant que personne.
  • Posez-vous des questions réfléchies sur le rôle et l’entreprise ?

En fin de compte, les responsables de recrutement veulent comprendre pourquoi vous êtes intéressé par un changement, évaluer si vous serez capable d’apprendre sur le tas, de bien travailler avec leurs équipes et de vous intégrer à la culture de l’entreprise.

Lorsque vous répondez à leurs questions, suivez ces directives :

  • Ne critiquez pas : Même si vous êtes insatisfait dans votre rôle actuel, évitez de dénigrer votre employeur actuel, votre patron, votre équipe ou votre secteur, car cela pourrait vous refléter négativement.
  • Soyez aussi spécifique que possible : Soulignez que vous ne cherchez pas simplement à quitter votre emploi actuel. Plutôt, concentrez-vous sur comment le travail actuel vous aidera à mieux répondre à vos besoins – que ce soit apprendre de nouvelles compétences, l’intérêt pour l’industrie, ou la culture d’entreprise.
  • Montrez-vous curieux : Utilisez le moment pour poser des questions perspicaces sur l’entreprise, sa culture et les opportunités d’apprentissage ou de croissance de carrière qu’ils peuvent offrir.
  • Regardez vers l’avenir : Terminez votre réponse en vous concentrant sur ce que vous souhaitez atteindre à l’avenir. Partagez comment ce rôle ou cette industrie correspond à vos passions ou intérêts, comment il vous aidera à grandir professionnellement et personnellement, les défis que vous êtes susceptible de rencontrer et comment vous prévoyez de les surmonter, et comment vous pensez que cela changera votre carrière pour le mieux.

Lorsque vous expliquez vos raisons, concentrez-vous davantage sur la personne en face de vous. Vous n’êtes pas là pour les convaincre que c’est le meilleur choix pour vous de quitter votre emploi. Vous êtes là pour convaincre le responsable de recrutement que votre expérience, vos compétences et vos réalisations font de vous le meilleur candidat pour le rôle. Orientez la discussion loin de votre expérience d’emploi précédente et mettez en avant votre fort potentiel en tant que futur employé.

Bien que changer de carrière puisse être stressant, cela peut être un processus extrêmement gratifiant. De plus, alors que les lieux de travail adoptent des rôles plus flexibles et non traditionnels, il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour se lancer.