“Entrepreneuriat” – voici un terme de plus en plus en vogue ces dernières années. Devenir libre financièrement, changer le monde, aider la population à mieux vivre, les objectifs qui nous poussent à entreprendre sont nombreux. C’est un voyage de passion, de persévérance et de courage. Mais soyons réalistes, devenir entrepreneur n’est pas facile. En fait, la route du succès entrepreneurial demande beaucoup de travail acharné, de planification stratégique et d’une touche de bonne vieille chance.

Dans cet article, vous découvrirez 13 conseils clés qui vous permettront de créer une entreprise rentable.

1. Développez vos compétences et vos connaissances d’entreprise

Quoi qu’il en soit, vous devez commencer et rester curieux. Il y a beaucoup à apprendre, plus que vous n’aurez jamais le temps de maîtriser, et tout créateur d’entreprise doit être adaptable et ouvert à de nouvelles informations. Cela peut sembler intimidant, mais il y a plusieurs étapes que vous pouvez faire pour simplifier le processus d’apprentissage continu. Une des plus enrichissantes est le suivi d’un cours d’entrepreneuriat ou tous les rudiments de l’entrepreneuriat vous seront enseignés.

Pour gagner en qualification, adoptez une approche “premiers principes” pour résoudre les problèmes – comme l’a dit Elon Musk, les premiers principes constituent un “bon cadre pour penser… ramener les choses à leurs vérités fondamentales et raisonner à partir de là, plutôt que de raisonner par analogie.” Familiarisez-vous avec la recherche – abonnez-vous à des publications spécialisées pour voir ce qui est tendance dans une industrie. Recherchez le marché que vous êtes intéressé à explorer. Rencontrez des personnes qui font ce que vous voulez faire ; non seulement elles peuvent fournir de bons conseils, mais elles seront une partie inestimable de votre réseau. Concentrez votre attention sur ce qui compte – alors que certains entrepreneurs en série ont la réputation d’être des touche-à-tout lorsqu’ils passent d’une industrie à une autre, vous pouvez probablement trouver plus de succès en vous concentrant sur un domaine d’intérêt et de spécialisation. Suivez un diplôme ou un programme qui enseigne des compétences entrepreneuriales et des connaissances spécifiques à l’industrie que vous voulez intégrer.

Peu importe l’activité que vous souhaitez développer, en tant que futur auto-entrepreneur, vous devez rester constamment en veille et disposé à apprendre. Votre projet de création d’entreprise sera autant une aventure personnelle qu’un parcours professionnel. C’est en gardant à l’esprit l’importance de l’apprentissage continu que vous pourrez être un entrepreneur à succès.

2. Agrandissez votre réseau

Personne n’a jamais réussi seul. C’est aussi le cas des grands entrepreneurs tels que Frédéric Mazzela le président de Blablacar. Chaque entrepreneur à succès a bénéficié de son propre réseau de mentors, partenaires, employés et investisseurs. Aujourd’hui, des plateformes comme “MentorShow” propose des masterclass d’entrepreneurs qui vous conseillent dans la réussite de votre entreprise. Une fois que vous avez trouvé un mentor ou un conseiller qui peut vous aider, il est important de rechercher d’autres systèmes de soutien.

Vous ne savez pas comment faire cavalier seul ? Associez-vous à un co-fondateur ou à une petite équipe qui offrira des compétences complémentaires aux vôtres. Faire partie d’un ensemble plus grand apporte des compétences et une expertise supplémentaires, et cela peut faciliter l’obtention de financements.

Parlez de votre projet à vos amis et à votre famille. Non seulement ils sont le moyen le plus sûr d’obtenir un soutien supplémentaire, mais certains pourraient être des sources possibles de fonds d’amorçage ou de prêts à faible ou sans intérêt.

Obtenez de l’aide professionnelle ! Recherchez et évaluez des professionnels tels que des conseillers financiers et des avocats en qui vous avez confiance et sur lesquels vous pouvez compter – vous en aurez besoin.

En tant que créateur d’entreprise, il est essentiel de bâtir un réseau solide. Votre projet de création d’entreprise requiert une équipe forte qui peut offrir des compétences complémentaires aux vôtres. En parlant de votre activité à votre entourage, vous pourriez obtenir un soutien supplémentaire et éventuellement des fonds pour démarrer votre entreprise. N’oubliez pas que l’auto-entrepreneur n’est pas seul ; il y a toujours des personnes prêtes à aider.

3. Trouvez votre projet d’entreprise

Si vous n’avez pas déjà une idée solide, alors il est temps de considérer quel type de produit ou de service vous êtes en mesure d’offrir et – plus important encore – ce qui va vous distinguer de tous les autres.

Commencez par explorer des solutions aux problèmes ou frustrations quotidiens rencontrés par vos amis, votre famille et vos marchés cibles. Comme l’explique le magazine Entrepreneur, les startups les plus innovantes sont souvent des solutions simples à des problèmes courants. Déterminez si vous allez répondre à une demande insatisfaite ou améliorer un service existant. La première est une façon de revendiquer un espace au sein d’un marché et de vous différencier de vos concurrents. La seconde est plus perturbatrice, où vous pouvez positionner votre entreprise comme une nouvelle façon de faire les choses. Comme toujours, vous voudrez faire vos recherches sur les catégories et les domaines que vous envisagez d’investir et commencer à vous poser des questions sur la façon dont un nouveau produit/service peut exister dans cet espace. Si vous ne savez pas comment faire le travail préparatoire, ou si vous devez consacrer du temps à d’autres aspects de votre startup, envisagez d’embaucher un chargé d’études marketing pour vous aider.

Pour devenir un bon entrepreneur, votre projet de création d’entreprise doit commencer par une idée solide. Votre activité peut être centrée sur la réponse à une demande insatisfaite ou l’amélioration d’un service existant. Dans tous les cas, il est essentiel de bien comprendre votre marché cible et de vous distinguer de vos concurrents. N’oubliez pas, en tant qu’auto-entrepreneur, il est toujours important de rester innovant et flexible.

4. Testez le marché

Le meilleur produit au monde ne réussira pas s’il n’y a pas de marché intéressé à l’acheter. Commencer large peut sembler une bonne idée, après tout c’est le nombre d’acheteurs le plus élevé possible, mais essayer de vendre à tout le monde signifie que vous ne vendez vraiment à personne. Pour avoir une meilleure idée de ce que sera votre marché, vous devrez développer une compréhension de ce que les gens recherchent.

Qui sont les personnes les plus susceptibles d’acheter chez vous ou qui seraient les plus intéressées par votre service ? Élaborez des profils de vos acheteurs potentiels – quel travail font-ils ? Quel style de vie mènent-ils ? Quels besoins ont-ils ? Quels points douloureux rencontrent-ils ? Réduisez votre liste aux meilleures opportunités et sélectionnez celle avec laquelle vous voulez commencer. Organisez des entretiens ou des enquêtes auprès de personnes correspondant à ce profil pour continuer à affiner cette première compréhension. Quels points douloureux sont les plus urgents pour eux ? Privilégieraient-ils la commodité au prix ? Quels avantages de votre produit/service pourraient les exciter le plus ?

5. Créez votre entreprise

Une fois que vous avez décidé de ce que vous voulez faire, vous allez devoir définir la structure de votre entreprise et développer votre produit pour montrer qu’il est viable. C’est le seul moyen de convaincre les investisseurs.

Il est temps de commencer à préciser comment votre entreprise va évoluer. Vous voudrez créer un modèle d’entreprise, autrement dit un business plan, qui détaille comment votre entreprise sera organisée, un budget prévisionnel pour l’avenir, des détails sur la façon dont votre entreprise gagnera de l’argent. Si vous cherchez des modèles à suivre, considérez ces modèles de plan d’affaires de Score et de Hubspot. Planifiez le processus de vente que vous utiliserez pour acquérir de nouveaux clients. Quelle est votre stratégie de marketing – utilisez-vous certains comptes de médias sociaux ? Essayez-vous une campagne de marketing viral ? De quels matériaux de vente aurez-vous besoin ? Plus important encore, quel est le processus par lequel vous convertirez ceux qui expriment leur intérêt en ventes réelles ? Il est temps de montrer véritablement ce qu’est votre entreprise et de construire une preuve de concept, ou ce qu’on appelle également un minimum viable product (MVP). Le MVP, qu’il s’agisse d’un logiciel, d’un service ou d’un produit physique, doit être capable d’exécuter les fonctions de base et les plus importantes de votre idée.

Pour devenir entrepreneur, la conception de votre entreprise et de votre idée est une étape cruciale. Dans le cadre de votre projet de création d’entreprise, vous devrez définir précisément la structure de votre entreprise et son fonctionnement. Cette étape inclut le développement d’un minimum viable product (MVP) qui démontre la viabilité de votre activité. Le MVP est une version simplifiée de votre produit ou service qui permet de tester sa viabilité sur le marché et de recueillir des retours d’informations précieux.

6. Recherchez des financements

Vous avez un plan et un produit, il est désormais temps d’obtenir le financement dont vous aurez réellement besoin pour lancer votre entreprise et la faire fonctionner. Sachez que vous n’avez pas d’être riche pour devenir entrepreneur. Selon votre produit et votre marché, plusieurs options s’offrent à vous.

Vous pouvez essayer de commencer par obtenir un financement initial ou des prêts auprès d’amis et de votre famille. Les niveaux de confiance sont élevés et vous pourriez même être en mesure de recevoir les fonds sans avoir à payer d’intérêt ou à offrir une part trop importante dans votre entreprise. Bien sûr, cela dépend entièrement du niveau de richesse et des actifs des personnes que vous connaissez. Un scénario beaucoup plus probable est que vous devrez présenter un argumentaire pour obtenir un financement auprès de sociétés de capital-risque (VC) ou d’investisseurs providentiels. Les deux sont en mesure de fournir de gros montants de financement initial aux startups avec la promesse de rendements encore plus importants en détenant des participations dans l’entreprise.

Commencez par examiner les organisations qui mettent en relation les entrepreneurs avec les bailleurs de fonds, telles que la National Venture Capital Association et Angel Investment Network. Il est également possible d’obtenir des subventions et des prêts pour les petites entreprises. Ces investissements diffèrent des VC et des investisseurs providentiels en offrant (généralement) des montants de capital initial plus petits et en ayant des exigences spécifiques : les prêts devront être remboursés avec des intérêts au fil du temps, tandis que les subventions sont réservées au respect de certaines conditions, telles que l’aide aux communautés minoritaires ou défavorisées. En savoir plus sur les subventions aux entreprises et les prêts aux entreprises à la SBA. Plutôt que d’essayer d’obtenir quelques gros montants de financement, vous pouvez tenter de financer votre entreprise par des centaines, voire des milliers, de petits dons. Avec la technologie numérique moderne, il existe plusieurs options pour mener une campagne de financement participatif, via des plateformes comme Fundable ou WeFunder.

7. Développez votre entreprise

Une fois que vous êtes arrivé à ce stade, le véritable travail commence. Il est temps de mettre ce financement en place, de créer votre premier véritable produit et de le proposer à votre marché cible.

Vous devrez établir un lieu pour votre entreprise, que vous louiez un espace de bureau pour votre équipe ou que vous preniez à bail un immeuble dans un centre-ville. Ou peut-être que votre entreprise est entièrement en ligne et que tous vos employés sont censés travailler à domicile. Au minimum, vous devrez revendiquer un site web pour promouvoir votre entreprise et permettre aux clients d’en apprendre davantage sur votre produit et de contacter votre entreprise. Vous devrez prendre en compte la structure réelle de votre organisation et quels sont vos plans pour incorporer votre entreprise. Au minimum, vous devriez envisager l’option de vous enregistrer en tant que société à responsabilité limitée (SARL) pour à la fois renforcer la crédibilité de votre entreprise et protéger vos finances personnelles. Continuez à travailler sur la promotion et le marketing de votre entreprise ! Après que l’enthousiasme initial se soit estompé, vous devrez toujours trouver des moyens de toucher de nouveaux clients potentiels et d’annoncer les dernières mises à jour et développements de votre produit. Examinez les métriques de vos campagnes et des réseaux sociaux pour déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et ce que vous devriez faire pour annoncer efficacement.

En résumé

Devenir entrepreneur, que l’on soit homme ou femme, représente un parcours enrichissant mais exigeant. Cette trajectoire implique d’acquérir des compétences et des connaissances spécifiques. La création d’un réseau solide devient un pilier majeur de ce parcours. La définition précise du projet d’entreprise constitue une étape essentielle. Approfondir sa connaissance et tester le marché cible devient nécessaire. Élaborer un modèle d’affaires solide soutient la réalisation du projet. La recherche de financements propulse le développement de l’entreprise. Le futur chef d’entreprise doit se préparer minutieusement à ces étapes. Les aspects financiers et juridiques, comme le choix du statut de l’entreprise, demandent une attention toute particulière. Chaque étape, un défi en soi, offre une opportunité unique de croissance. L’entrepreneuriat, requérant courage et résilience, appelle à une volonté constante d’apprendre et de s’adapter. En résumé, l’entrepreneuriat est une aventure passionnante et enrichissante, accessible aux femmes comme aux hommes.