Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Top 12 des métiers quand on est nul en math

Top-12-des-metiers-quand-on-est-nul-en-maths

Vous pouvez réussir professionnellement même si votre niveau en maths est faible ! Vous ne deviendrez peut-être pas ingénieur, expert-comptable ou développeur informatique.

Toutefois, il existe des métiers bien payés qui conviennent parfaitement aux diplômés mauvais en maths au bac. Découvrez dans cet article quelques idées de carrières qui pourront vous inspirer.

Pas besoin de mathématique pour devenir jardinier

Si vous avez la main verte et que vous n’avez aucune connaissance en mathématiques, vous pouvez devenir jardinier. Le travail consiste à créer et entretenir des jardins privés ou des espaces publiques. Vous devrez alors maîtriser l’engazonnement et la plantation.

Il est aussi important d’être à l’écoute de vos clients. Et, vous devez avoir de bonnes conditions physiques. Enfin, il faut avoir un certain goût pour l’esthétique.

Pas besoin de maths pour devenir auteur

Si en classe, les matières scientifiques comme les mathématiques et la physique chimie ont été votre bête noire, vous pouvez choisir une discipline plus littéraire. Romancier, scénariste ou compositeur, un auteur a plusieurs choix de carrière. Vous pouvez même écrire des pièces de théâtre pour les enfants. 

Attention ! Il faut avoir une bonne plume pour percer dans ce domaine. Toutefois, devenir auteur demande de la patience et de la persévérance. Il faut également une certaine maîtrise des techniques de rédaction.

Les mathématiques ne sont pas vraiment utiles pour devenir community manager

Le community management est aujourd’hui un métier en pleine expansion. Le community manager promeut la marque pour laquelle il travaille. Il doit pour cela créer du contenu attrayant, engageant et informatif. Il doit animer les différents réseaux de l’entreprise. Pour exercer cette profession, vous devez avoir :

  • Un bon niveau rédactionnel ;
  • Des notions en graphisme ;
  • Des compétences en SEO ;
  • Des qualités humaines et sociales ;
  • Une connaissance incollable sur le fonctionnement du web et des réseaux sociaux.

Pas besoin d’étude en mathématique pour devenir entrepreneur

Tout porteur de projet économique peut devenir entrepreneur. Cependant, vous devez d’abord être sûr de pouvoir vivre de votre projet. Ensuite, il est important de croire en vos capacités à développer votre idée. Enfin, il faut être prêt à prendre des risques. Et ce, quel que soit le domaine d’activité.

Pas besoin d’étude en mathématique pour devenir écrivain

Vous pouvez devenir écrivain sans aimer les maths. Il faut juste aimer lire. Ce serait même le secret pour percer dans ce domaine ! C’est en lisant que vous trouvez l’inspiration. Vous apprenez par la même occasion à rédiger des œuvres de qualité. Toutefois, la pratique est également nécessaire. Il faut écrire tous les jours pour trouver et améliorer votre style d’écriture.

Aucune spécialité maths n’est nécessaire pour devenir coach sportif

Le sport est une discipline qui vous passionne tout particulièrement ? Devenez coach sportif ! Ce qui compte, c’est surtout la passion qui vous anime. Vous n’avez pas à être fort en matière scientifique pour cela. Attention ! Il faut avoir une carte professionnelle pour exercer ce travail. Vous risquez une amende de 15.000 euros, et 1 an de prison, si vous exercez ce métier sans autorisation.

Aucune étude en maths n’est nécessaire pour devenir photographe

Vous êtes amateur de photographie ? Il serait peut-être temps d’en faire votre profession ! Ce domaine est vaste. Entre le photographe de presse, industriel, scientifique et d’illustration, le choix est large. Vous pouvez même opter pour la photographie publicitaire ou de mode.

Aucune spécialité maths n’est nécessaire pour devenir serveur/serveuse

Un serveur accueille les clients dans un café, un pub, une pizzeria ou un restaurant. Il prend leurs commandes, les conseille à la demande, et leur sert les boissons et plats commandés. Ensuite, il débarrasse une fois les clients partis. Puis, il refait la table pour les clients suivants. Il faut être souriant, chaleureux et attentif pour exercer cette profession. Il est aussi important d’avoir une bonne mémoire, et d’être agile. Vous n’avez pas à être spécialiste en maths !

Les maths complémentaires ne sont pas utiles pour devenir coiffeur/coiffeuse

En tant que coiffeur ou coiffeuse, vous avez deux possibilités. Soit, vous travaillez en tant que salarié soit à votre compte comme artisan. Dans ce dernier cas, vous allez vous occuper des commandes, de la gestion de votre salon, du recrutement du personnel et de l’achat des produits et accessoires.

Concernant la spécialité, il existe plusieurs qualifications. Vous avez par exemple le coloriste, le permanentiste et le barbier. Vous pouvez aussi choisir de devenir perruquier, directeur artistique ou coiffeur visagiste.

Inutile d’aimer les maths pour devenir créateur de contenu web

Ce professionnel crée des contenus pour le site internet de l’entreprise qui l’emploie. Il peut aussi être amené à alimenter les réseaux sociaux de celle-ci. Vous devez pour cela connaître et comprendre les valeurs de la marque, ses ambitions et ses objectifs. Cette profession requiert également des connaissances marketing, ou du moins, la base. 

Aucune étude en science mathématique n’est utile pour devenir esthéticien(ne)

Pour devenir esthéticien, aucune licence spécifique n’est requise, encore moins la maitrise des maths. Si vous êtes lycéen, le conseiller d’orientation peut vous suggérer de passer un Bac Professionnel Esthétique en terminale. Vous accéderez ainsi au BTS Esthétique Cosmétique et pourrez prétendre à des postes à responsabilités. Une fois la formation terminée, vous pourrez effectuer des soins esthétiques du visage, du corps ou même des massages. 

Aucune étude en science mathématique n’est utile pour devenir guide touristique

Le guide touristique accompagne les touristes. Il fait découvrir les richesses d’une destination. Il doit connaître pour cela l’histoire des lieux qu’il fait visiter. En général, c’est au guide de choisir les musées à voir, l’itinéraire et les points d’intérêts incontournables. Il est également de son devoir de gérer le temps de ses clients.